(2/5) Formation professionnelle 2004 : la région en chantier

COMPTE- RENDU DE LA CONCERTATION

La formation professionnelle régionale est triplement en chantier :

  • du point de vue régional, car il s’agit de redéfinir des objectifs, des orientations, des priorités d’action autres que ceux existants à ce jour ;
  • du point de vue national, car l’accord national interprofessionnel signé entre les partenaires sociaux fin 2003, la loi sur la formation professionnelle de mai 2004 et la nouvelle loi de  décentralisation votée fin juillet 2004, modifient radicalement le paysage institutionnel de la formation professionnelle ;
  • du point de vue de l’organisation administrative, car elle est maintenant inscrite dans une logique de marchés publics à travers l’obligation d’appel d’offres qui impose des contraintes nouvelles,  même si elle offre par ailleurs une transparence qui faisait auparavant défaut.

Pour toutes ces raisons, la concertation dans ce domaine a été particulièrement approfondie. Ont été réalisés cinq réunions publiques (Perpignan, Alès, Béziers, Mende et Carcassonne), quarante visites sur site (organismes de formation privés et publics, MLI, LEF, centres de bilans) et une cinquantaine d’entretiens avec divers responsables : syndicats, branches professionnelles, OPCA¹, organismes de formation et grands intervenants institutionnels (DRTEFP, ANPE, AFPA, ASSEDIC).

Redonner à la formation la plénitude de ses objectifs

Avant d’aller plus loin, il est essentiel de rappeler que l’accord fondateur de la formation continue date de 1971, période où le chômage n’existait qu’à l’état de traces et où le niveau moyen de formation des jeunes était beaucoup plus bas. La formation professionnelle répondait à un besoin de promotion sociale, d’accroissement des qualifications, de perfectionnement tout au long de la vie, mais aussi de possibilité de réorientation professionnelle en cours de carrière pour tenir compte d’une société en mutation rapide. On mesure la distance entre ces objectifs et la situation actuelle où l’insertion professionnelle et la réduction du chômage sont les objectifs quasi exclusifs. Il paraît donc essentiel de redonner à la formation la plénitude de ses objectifs, ceux d’aujourd’hui comme ceux d’hier.

¹Organismes Paritaires Collecteurs Agréés
 (pour le financement de la formation des salariés)
  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Donnez votre avis