Nucléaire : 4 fois le même accident !

Un accident précis qui peut être d’une gravité exceptionnelle vient de se produire à la centrale de Tricastin. Lors du remplacement des barres de combustibles usés, l’une d’elle est restée accrochée aux structures internes et s’est donc trouvée suspendue. Si ceci se produisait pour la première fois, on pourrait espérer que l’analyse complète de l’accident permette d’éviter une répétition. Seulement c’est la 3ème fois en un an  que se produit ce même accident :

  • l’année dernière, exactement le même accident s’est produit, dans le même réacteur, sauf que ce sont deux barres qui étaient restées accrochées;
  • au mois d’août, dans la centrale de Gravelines (Nord), à nouveau le même accident;

Vieillissement ou défaut générique?
Il est complètement anormal que le même accident se reproduise ainsi 3 fois en un an. D’autant qu’il y a dix ans déjà, cela s’était produit dans un autre réacteur à Nogent. EDF parait parfaitement incapable de tirer les leçons de l’expérience. Les 58 réacteurs en activité doivent absolument être vérifiés sur ce point par une enquête approfondie. Cet accident pourrait avoir des conséquences dramatiques si la barre se décrochait et tombait : risque d’amorcer une réaction en chaîne et de rejets dans l’environnement selon l’Agence de Sûreté Nucléaire (ASN) qui contrôle (bien insuffisamment) le nucléaire en France.

Dysfonctionnements en série
On nous a tant vanté la sécurité du nucléaire français qu’il faut tout de même rappeler quelques éléments. A Cadarache (Bouches du Rhône), le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) a perdu puis retrouvé quelques dizaines de kilos de plutonium… De quoi faire quelques bombes selon l’Agence Internationale de l’énergie atomique. Mais surtout, on ne nous a pas dit où ils ont été retrouvés car il faut savoir que la masse critique du plutonium (la masse nécessaire pour que la réaction nucléaire s’amorce et que la matière se transforme seule en une bombe atomique) est de 10 kg !  D’ailleurs, l’ASN avait suspendue les opérations en précisant que «  la prévention du risque de criticité dans l’installation est insuffisamment assurée «  et que « cette situation constitue un risque grave et imminent ».

Enfin, l’ASN vient de s’apercevoir avec ses homologues anglais et finlandais que le système de contrôle de l’EPR est insuffisant. Trop tard ! On en a vendu un à la Finlande qui va déjà coûter le double du prix initial. On est en train d’en construire un en France. Bientôt deux si on en croît le gouvernement. Cette course  folle pour développer le nucléaire à n’importe quel prix au prétexte du réchauffement climatique, nous prépare des catastrophes. Il est temps de se réveiller et de stopper l’action de l’Etat, qui se comporte comme un VRP du nucléaire dans le monde entier.

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Donnez votre avis

  1. silvestre Says:

    Bonjour Maryse,
    Je n’irai pas au débat sur l’identité française car cela me rappelle trop certaines lois de Vichy ,où, hélas certains de nos compatriotes furent bafoués de leurs droits essentiels en qualité de citoyens français, et, furent dès lors envoyés dans les camps de la mort parce qu’ils étaient soumis à la même procèdure de justification alors que depuis 1792,grâce à Condorcet, leur statut de juifs n’était plus un critère de discrimination!
    Pour avoir cotoyés les rescapés du désert chez Mme Aminata Traoré à Bamako après les tragiques événements de Ceuta et Mélilla en 2006, après avoir lu le livre de Fabrizio Gatti « Bilal sur la route des clandestins » et avoir vu la présentation du film « Welcome » à Lézignan par la Ligue des Droits de l’Homme,de plus,ma connaissance des droits fondamentaux auprès des Nations Unies pendant 25 annnées d’activités humanitaires m’obligent à crier haut et fort/ ILS SONT DEVENUS FOUS ! Les Besson, Khouchner,et autres transfuges de la gauche laïque et républicaine.
    C’est pourquoi Maryse tu vas au devant d’une grande déception face à un pouvoir sourd et obnubilé par les arrières pensées électoralistes mais le boomerang va bientôt revenir sur les artisans de cette ignominie comme on peut le constater déjà en Italie, de l’Espagne (Ecija en 2007)des pays de l’Europe centrale où mon fils était récemment… Les vieux démons se réveillent, les vieuxélecteurs français ont peur mais toi Maryse connaissant ton ardeur au combat tu reste toujours combative et jeune d’esprit après tout je suis sûr que tu te battras bec et ongles comme du temps de TamTam Dak’Out.
    Jean Louis

Donnez votre avis