Les raisons du soutien à Europe Ecologie en région

Inutile de refaire un long commentaire. La lettre envoyée au Président de la région explique parfaitement les raisons d’un choix fait dans la suite du soutien à Europe Ecologie

Monsieur le Président

Merci de m’avoir laissé du temps pour réfléchir, mais aujourd’hui, ma décision est prise malgré les propositions sympathiques que vous m’avez faites. Je ne serai candidate sur aucune liste en position éligible, mais je soutiendrai la liste du rassemblement des écologistes, issue d’Europe Ecologie et menée par Jean Louis Roumegas. Naturellement, j’assumerai les responsabilités de mon mandat jusqu’au bout. Toutefois, cette décision mérite quelques explications.

Commençons par une précision. Bien sûr, je n’ai pas oublié les dérapages verbaux qui m’ont amené à vous rendre ma délégation, dont j’ai continué à assumer la responsabilité en tant que Présidente de la commission, mais ceci n’a pas pesé dans ma décision finale.

Côté bilan, j’apprécie pour l’essentiel de ce qui a été fait à la région puisque j’ai voté la quasi totalité des délibérations. Le bilan est nettement positif  après 18 ans de gouvernance d’une droite alliée durant 12 ans au Front National. La nouvelle équipe d’élus de gauche s’est mobilisée pour changer les choses et elle y est arrivée sur de nombreux aspects. Une vraie dynamique s’est enclenchée. En ce qui me concerne j’ai pu m’investir pleinement dans la gestion technique de la formation professionnelle, y travailler en connaissant à fond les dossiers, y exercer une influence significative.

Avons-nous pour autant exploité toutes les possibilités qui nous étaient offertes ? Je ne le pense pas et ceci pour plusieurs raisons :

-   le mode de gouvernance que vous avez privilégié n’a pas permis à chaque élu de la majorité de s’investir complètement dans son mandat. La plupart des élus ont été au mieux consultés et les décisions relèvent in fine d’un tête à tête singulier entre vous et votre administration, votre « technostructure » ;

-   L’agglomération de Montpellier a été, de mon point de vue, trop largement financée par la région, avec l’excuse facile que tout ce qui est à Montpellier est d’importance régionale : universités, orchestre, parc des expositions, tram, méthanisation, …

-   L’Agenda 21 inscrit au cœur de notre proposition, n’a vraiment pas avancé, malgré des délibérations successives. Ni le fonctionnement interne de l’institution, ni nos politiques régionales n’ont été modifiées pour intégrer cette dimension. Ainsi, il est dommage que les lycées n’aient pas servi  à démontrer la faisabilité de constructions écologiquement exemplaires à un coût raisonnable. L’ économie de la région n’a pas été orientée vers un développement « supportable » : pas de différence entre le soutien aux divers pôles de compétitivité, que ce soit des énergies renouvelables ou une déclinaison du nucléaire.

En fin de compte, vous n’êtes pas écologiste et on ne saurait vous le reprocher, mais vous avez été sans doute été mal conseillé par votre entourage proche dans ce domaine, que ce soit la haute administration ou le Vice Président délégué. Vous êtes aussi un peu trop attentif aux discours anti-environnementalistes de votre ami Allègre.

Je suis écologiste depuis 40 ans, j’ai été membre des Verts durant plus de 20 ans et, aujourd’hui, à l’approche des négociations de Copenhague, il me paraît plus qu’urgent que les écologistes accroissent  leur score politique pour peser sur les décisions à venir. Aujourd’hui, nos concitoyens sont plus convaincus de la justesse de nos arguments que les divers élus, en place souvent depuis de longues années. Or les décisions politiques à venir seront importantes, parfois difficiles à prendre et à mettre en œuvre. Elles devront être innovantes et s’attaquer à la crise écologique pour préparer dès maintenant le long terme, sans oublier le court terme et la crise sociale. Pour cela, il nous faut des élus écologistes convaincus en charge des responsabilités essentielles. Là est la vraie raison de mon soutien, fort et entier, à Europe Ecologie pour les élections européennes, et dans la continuité de ce choix, à la liste issue d’Europe Ecologie pour les élections régionales.

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Donnez votre avis

  1. martine bonnavenc Says:

    bravo Maryse pour cette lettre et pour ta position.
    A bientôt sûrement
    Martine

  2. maud Says:

    Merci Maryse pour cette prise de position et cette lettre qui exprime bien ce que nous sommes certainement nombreux à penser : oui le bilan de ce mandat est majoritairement positif, oui il y a eu des avancées notables et sensibles dans tellement de domaines… mais oui cela aurait tellement pu être encore plus fort avec un autre mode de gouvernance, avec une réelle écoute des élus en charge des dossiers…

Donnez votre avis