Bons voeux à Gaïa, et vivement la fin du Dakar !

Bien sur, je pourrais satisfaire à la tradition et vous envoyer à tous, en tout cas à tous ceux qui vont se risquer à jeter un coup d’œil à ce blog, de très bons vœux pour 2010. Mais il me semble qu’une autre manière de vous souhaiter tout plein de bonnes choses, à vous, à vos proches, à vos amis, à vos enfants surtout, c’est de faire en sorte  que notre chère planète reste non seulement vivable pour nous, mais productive, d’une biodiversité débordante, d’un climat tempéré, et d’une beauté qui parfois nous laisse sans voix. Et pourtant, nous ne prenons pas vraiment soin de la Terre qui reste unique pour notre propre survie.

2009 s’achève sur l’échec de Copenhague ! 2010 commence, comme chaque année, avec l’infernal « Dakar ». Cependant force est de constater que la distance joue et que cette course indécente occupe un peu moins nos médias depuis qu’elle se passe plus loin de chez nous. Mais cette année, avec les crises financières, économiques, mais surtout sociales et climatiques, elle nous apparaît encore plus scandaleuse.

670x310MARYSE voeux2010

Rappelez-vous ! A ses débuts, c’était le Paris-Dakar. Puis il s’est appelé Dakar, partant de diverses villes françaises, dont Narbonne en janvier 2004, avec une étape spéciale dans un site classé. Avec l’association ECCLA, nous avions fait un recours au Tribunal. Nous avons perdu le 31 décembre après-midi le référé en urgence. Nous n’imaginions pas vraiment pouvoir arrêter la course alors que les voitures étaient déjà sur place. Mais ce jour-là, la nature a repris ses droits. L’étape spéciale s’est embourbée dans les chemins de terre et a du être suspendue. L’année d’après, le Dakar est parti d’Espagne. L’année d’après encore, il a été chassé d’Afrique. Alors vivement qu’il disparaisse définitivement de notre planète, qu’il pollue et dégrade sans respect pour les territoires traversés et leur population. C’est mon vœu pour 2011 !

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Albert Camus et la bombe d’Hiroshima

On célèbre actuellement le soixantième anniversaire du décès d’Albert Camus. On retracera tout de sa vie d’écrivain et de journaliste, de son combat frontal avec Sartre, de ses choix sur l’Algérie, de son œuvre, mais nul n’a rappelé son texte écrit dans le journal « Combat », au lendemain du lâcher  de la bombe atomique sur Hiroshima.

Alors que les journaux américains s’extasient sur la puissance de la bombe, sur le nombre d’avions qu’il aurait fallu envoyer pour dégager la même puissance par des armes conventionnelles, les journaux européens hésitent entre l’admiration, la stupéfaction et une tentative de description de ce que pourrait être le futur, en particulier dans les négociations internationales où celui qui détiendra la bombe n’aura plus besoin de négocier. Chacun attend avec impatience une évaluation exacte de l’ampleur de destruction et du nombre de morts sans que personne n’évoque même le fait qu’il s’agit d’une population civile. Il est vrai que cette guerre avait beaucoup pris les populations civiles pour cible. Mais là, elles servaient aussi de cobayes. Quant aux Russes, c’est le moment qu’ils choisirent pour déclarer la guerre au Japon.

Read the rest of this entry »

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Taxe carbone : bonne ou mauvaise surprise ?

La décision du Conseil Constitutionnel a pris toute la classe politique par surprise. Ainsi, celui-ci annule la taxe carbone que Sarkozy a eu tant de mal à imposer. D’ailleurs, pour y parvenir, il était resté à l’écoute de tous les lobbies, accumulant les exonérations pour toute l’industrie et une grande part des transports.

En tant qu’écologiste, on pourrait donc se désoler que ce tout premier petit pas de la fiscalité écologique soit un échec, surtout après l’échec de Copenhague. Mais à la réflexion, il vaut probablement mieux s’en réjouir à la lecture de l’avis du Conseil Constitutionnel. En effet, celui-ci argumente son avis autour des exonérations multiples, qui rend la mesure à la fois inefficace pour préserver le climat et injuste face à l’impôt.

C’est probablement cette dernière raison qui a rendu cette « contribution énergie carbone » totalement impopulaire. En effet, toutes les grosses industries se voient attribuer gratuitement le droit de produire l’essentiel de leurs émissions. Ce n’est qu’en 2013 qu’elles paieront (peut-être) pour les gaz à effet de serre émis. Mais les ménages devaient payer dès aujourd’hui.

Alors attendons avec impatience la nouvelle mouture. Pour être efficace, elle devra s’appliquer à toutes les émissions. Pour être juste, le remboursement prévu ne devra concerner que les ménages en difficulté.

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Copenhague et nucléaire

Alors que la conférence de Copenhague s’ouvre, le nucléaire fait une pression maximum pour être reconnu comme une solution aux risques climatiques.  La France insiste dans la même direction, même si ce n’est pas sur ce point que le gouvernement communique au grand public. Le Parlement européen qui vient de voter un texte assez ambitieux sur les objectifs de Copenhague vient d’ajouter à la toute dernière minute un amendement soutenant le nucléaire, amendement passé avec les votes de la droite et du Front de gauche (merci Mélenchon), et a repoussé l’amendement des députés d’Europe Ecologie qui demandait au contraire le refus du nucléaire pour lutter contre l’effet de serre.

Read the rest of this entry »

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

COMURHEX : bientôt le rapport !

Demain, lundi 30 novembre, soit un mois après la fin de l’enquête publique pour l’extension de la capacité de l’usine COMURHEX de Narbonne, extension de 50%, ce qui n’est pas rien, nous attendons le rapport des commissaires enquêteurs. J’avais fait une déposition assez détaillée avec de nombreuses questions dans le registre d’enquête publique. Je joins ce texte afin que chacun puisse avoir une information plus détaillée sur cette usine qui comporte à la fois des risques chimiques accidentels importants (usine SEVESO seuil haut) et des risques radioactifs chroniques.

Déposition enquête publique COMURHEX:
Maryse Arditi, membre du CLIC, pour l’association ECCLA

Une partie de ce document a été diffusée lors de la réunion publique. Il est ici complété. Des questions ont été posées lors de cette réunion, mais pas toutes, pour ne pas monopoliser la parole. Par ailleurs même parmi les questions posées, beaucoup n’ont pas reçu de réponses.
Ce document comporte à la fois des éléments généraux et des remarques, des questions et des prises de position. Les questions sont en italiques pour être rendues visibles et obtenir des réponses.

1/ L’entreprise COMURHEX
Une entreprise oubliée : on évoque souvent les mines d’uranium, l’enrichissement, les réacteurs  et le traitement des déchets, mais entre mines et enrichissement, il y a la conversion de COMURHEX se situe sur un marché mondial. Il existe 5 autres usines équivalentes dans le monde : Canada, Chine, Etats-Unis, Royaume Uni, Russie. COMURHEX traite 26% de la production mondiale, ce n’est donc pas une usine locale. C’est en fait la porte d’entrée d’un quart du nucléaire mondial et évidemment de la totalité du nucléaire français. Elle exporte 58% de sa production : en Asie 21%, aux USA 20%, en Europe 17%.

Read the rest of this entry »

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Pour en entendre plus

Pour voir en direct la conférence de presse expliquant mon soutien à la liste d’Europe Ecologie au niveau régional :

http://www.montpellier-journal.fr/2009/11/georges-freche-vu-de-linterieur.html

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Les raisons du soutien à Europe Ecologie en région

Inutile de refaire un long commentaire. La lettre envoyée au Président de la région explique parfaitement les raisons d’un choix fait dans la suite du soutien à Europe Ecologie

Monsieur le Président

Merci de m’avoir laissé du temps pour réfléchir, mais aujourd’hui, ma décision est prise malgré les propositions sympathiques que vous m’avez faites. Je ne serai candidate sur aucune liste en position éligible, mais je soutiendrai la liste du rassemblement des écologistes, issue d’Europe Ecologie et menée par Jean Louis Roumegas. Naturellement, j’assumerai les responsabilités de mon mandat jusqu’au bout. Toutefois, cette décision mérite quelques explications.

Commençons par une précision. Bien sûr, je n’ai pas oublié les dérapages verbaux qui m’ont amené à vous rendre ma délégation, dont j’ai continué à assumer la responsabilité en tant que Présidente de la commission, mais ceci n’a pas pesé dans ma décision finale.

Côté bilan, j’apprécie pour l’essentiel de ce qui a été fait à la région puisque j’ai voté la quasi totalité des délibérations. Le bilan est nettement positif  après 18 ans de gouvernance d’une droite alliée durant 12 ans au Front National. La nouvelle équipe d’élus de gauche s’est mobilisée pour changer les choses et elle y est arrivée sur de nombreux aspects. Une vraie dynamique s’est enclenchée. En ce qui me concerne j’ai pu m’investir pleinement dans la gestion technique de la formation professionnelle, y travailler en connaissant à fond les dossiers, y exercer une influence significative.

Read the rest of this entry »

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Agrocarburants, stockage de CO2, des fausses solutions

L’accroissement des émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique qui en résulte font naître de très nombreuses idées pas toutes passées au crible d’un vrai développement durable, prenant en compte la totalité de la chaine de production et les divers critères : économie des ressources naturelles, réduction des gaz à effet de serre, préservation de l’environnement, réduction des inégalités nord-sud.

L’erreur de
raisonnement
est toujours la même …

Ainsi, on a vu arriver les agrocarburants, dont l’effet le plus pervers est de détruire des grandes forêts, parfois même des forêts primaires, pour y planter de l’huile de palme destinée aux moteurs de nos voitures. Quand on sait qu’aujourd’hui, la déforestation est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre, en rajouter encore plus ne paraît pas vraiment frapper au coin du bon sens. L’erreur de raisonnement est toujours la même : on analyse un petit bout de la chaîne, l’utilisation finale dans nos voitures, et on oublie tout ce qui est en amont. La volonté réelle est toujours la même : ne rien changer à nos habitudes et faire porter le poids des efforts sur d’autres.

Dans le même ordre d’idées saugrenues : le stockage de CO2. La première chose essentielle à savoir est que cette technologie va consommer entre 10 et 30% d’énergie en plus, voire jusque 40% dans certains cas. En d’autres termes, on vise à consommer encore plus vite les énergies fossiles, donc à produire encore plus de CO2, sous le fallacieux prétexte qu’on va l’enfouir. Sans même évoquer tous les risques liés à cette technologie, fuite du gaz, acidification des sols et des nappes phréatiques, risque de surgissement violent de poches de gaz, l’idée même est stupide. Il faut aussi savoir que les lieux possibles d’enfouissement ne sont pas légion ; le projet est donc de créer des gazoducs depuis les lieux de production jusqu’aux lieux d’enfouissement. Une vraie usine à gaz ! Comme pour les agrocarburants, on ne regarde qu’un seul paramètre -le CO2- au détriment des autres -consommation d’énergie,  biodiversité, …- que l’on dégrade.
Restons attentifs à ces nouvelles idées surgissantes qui manquent singulièrement de vision globale. Il va sûrement en arriver d’autres. Et si vous souhaitez vous faire une idée assez complète sur le captage stockage de CO2 naturel, allez voir le dossier de presse de France Nature Environnement sur ce sujet : http://fne.asso.fr/com/dossierpresse/dp_csc_041109.pdf

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

Nucléaire : 4 fois le même accident !

Un accident précis qui peut être d’une gravité exceptionnelle vient de se produire à la centrale de Tricastin. Lors du remplacement des barres de combustibles usés, l’une d’elle est restée accrochée aux structures internes et s’est donc trouvée suspendue. Si ceci se produisait pour la première fois, on pourrait espérer que l’analyse complète de l’accident permette d’éviter une répétition. Seulement c’est la 3ème fois en un an  que se produit ce même accident :

  • l’année dernière, exactement le même accident s’est produit, dans le même réacteur, sauf que ce sont deux barres qui étaient restées accrochées;
  • au mois d’août, dans la centrale de Gravelines (Nord), à nouveau le même accident;

Vieillissement ou défaut générique?
Il est complètement anormal que le même accident se reproduise ainsi 3 fois en un an. D’autant qu’il y a dix ans déjà, cela s’était produit dans un autre réacteur à Nogent. EDF parait parfaitement incapable de tirer les leçons de l’expérience. Les 58 réacteurs en activité doivent absolument être vérifiés sur ce point par une enquête approfondie. Cet accident pourrait avoir des conséquences dramatiques si la barre se décrochait et tombait : risque d’amorcer une réaction en chaîne et de rejets dans l’environnement selon l’Agence de Sûreté Nucléaire (ASN) qui contrôle (bien insuffisamment) le nucléaire en France.

Dysfonctionnements en série
On nous a tant vanté la sécurité du nucléaire français qu’il faut tout de même rappeler quelques éléments. A Cadarache (Bouches du Rhône), le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) a perdu puis retrouvé quelques dizaines de kilos de plutonium… De quoi faire quelques bombes selon l’Agence Internationale de l’énergie atomique. Mais surtout, on ne nous a pas dit où ils ont été retrouvés car il faut savoir que la masse critique du plutonium (la masse nécessaire pour que la réaction nucléaire s’amorce et que la matière se transforme seule en une bombe atomique) est de 10 kg !  D’ailleurs, l’ASN avait suspendue les opérations en précisant que «  la prévention du risque de criticité dans l’installation est insuffisamment assurée «  et que « cette situation constitue un risque grave et imminent ».

Enfin, l’ASN vient de s’apercevoir avec ses homologues anglais et finlandais que le système de contrôle de l’EPR est insuffisant. Trop tard ! On en a vendu un à la Finlande qui va déjà coûter le double du prix initial. On est en train d’en construire un en France. Bientôt deux si on en croît le gouvernement. Cette course  folle pour développer le nucléaire à n’importe quel prix au prétexte du réchauffement climatique, nous prépare des catastrophes. Il est temps de se réveiller et de stopper l’action de l’Etat, qui se comporte comme un VRP du nucléaire dans le monde entier.

  • Share/Save/Bookmark
Tags:

La réforme des collectivités : marche arrière toute !

La réforme des collectivités commence à se dessiner. C’est une marche arrière radicale par rapport aux évolutions politiques de ces dernières années.

Cumul des mandats : le cumul devient obligatoire ; l’élu sera simultanément conseiller général et conseiller régional. Depuis des années les citoyens demandent l’arrêt du cumul des mandats, cette réforme l’institutionnalise !

Disparition de la proportionnelle et de la parité : vote uninominal comme pour les conseillers généraux actuellement. Le résultat est connu d’avance : disparition de la parité et disparition de la proportionnelle. Le conseil général de l’Aude en témoigne parfaitement. Il semble qu’on ajoutera un « zeste » de proportionnelle pour faire semblant de réparer les dégâts de cette non représentativité.

Abandon du monde rural : le projet prévoit d’organiser le milieu urbain, de faire naître des métropoles puissantes à qui pourront être confiées de multiples responsabilités, mais rien pour le monde rural. Ainsi, les collèges pourraient être confiés aux métropoles, ceux du monde rural restant au département. On imagine la cohérence de ce système.

Recentralisation : la France est le pays du jacobinisme ; si certains l’avaient oublié, ce projet de loi va leur rappeler violemment. Les départements et les régions n’auraient plus la « compétence générale ». Cela signifie qu’ils ne pourraient s’occuper que des compétences qui leur sont confiées de par la loi, alors que le principe de la République veut que toute assemblée élue au suffrage universel puisse intervenir dans tous les domaines qui ne sont pas d’une compétence réservée. Ainsi, les régions ne pourraient plus s’occuper que des lycées, de l’apprentissage, de la formation des demandeurs d’emploi et des TER. Exit les subventions pour le sport, la culture, l’environnement, les universités, la formation des salariés et des actifs… Ces deux collectivités seraient en quelque sorte sous tutelle.

Les effets pervers de la recentralisation : Exit tout plan Etat-région puisque celui-ci ne concerne que des compétences Etat. Exit le financement de la ligne LGV , hors des compétences région. Mais aussi, pour chaque commune ou communauté de communes (à l’exception des métropoles qui se débrouilleront seules), plus de demandes de subvention au département et à la région pour la culture, le sport, la santé, l’environnement… Les petites communes vont être abandonnées à leur triste sort !

Et tout ceci pour quoi ? Pour faire des élections à un seul tour car la droite étant rassemblée et la gauche partant au premier tour en ordre dispersé, il faut un seul tour pour que la droite gagne. Seulement, si la droite laisse faire ce « détricotage des responsabilités » , on ne voit plus bien où sera son intérêt à gérer des collectivités devenues mineures et sous tutelle. Mais peut-être faut-il se rappeler que la révolution avait en son temps fait disparaître les « provinces » qui faisaient de l’ombre à l’Etat. Et si la montée en puissance des régions (encore très faible par rapport à la réalité des autres pays)  faisait de l’ombre à l’Etat central tel qu’il est vu depuis l’Elysée ?

Cette réforme sera catastrophique pour la droite, comme pour la gauche ! Elle sera surtout catastrophique pour les territoires, pour les citoyens, mais aussi pour les entreprises qui se sont réjouies trop vite de la disparition de la taxe professionnelle. Moins de finances dans les collectivités, donc moins d’investissements, moins de soutien aux entreprises innovantes. on cherche vainement les gagnants de cette réforme.

  • Share/Save/Bookmark
Tags: